ÂNE BOURBONNAIS

Origines:

La présence d'ânes dans la région du Bourbonnais est avérée dès le XIIe siècle où une frise de l'église de Saint-Julien dans la ville de Meillers montre un âne jouant de la harpe. Compagnon du métayer au XIXe siècle, l'âne bourbonnais est utilisé pour le travail de la terre et pour les déplacements. Mais il sert aussi bien d'autres professions qui l'utilisent pour le transport des légumes, du charbon ou du lait. Sa place dans le tourisme local est aussi très forte puisque, dès le début du XXe siècle, des carrioles promenaient les touristes et les curistes à Vichy.

Caractéristiques:

Sa tête se présente avec un chanfrein rectiligne, les arcades saillantes, le contour des yeux clair et les paupières soulignées. Le front est droit et le bout du nez est gris clair. Le liseré roux est apprécié. Ses oreilles sont longues et droites attachées haut. Le dos est rectiligne et musculeux. La croupe est ronde et bien remplie. Les membres sont solides et osseux et les articulations sont bien marquées. L’avant-bras est fourni et le canon est court, avec ou sans zébrure. Le sabot est large et le talon est marqué. Le ventre est gris à gris clair. Son encolure est forte, implantée à mi-corps et bien dirigée. Sa robe est brune à bai brune, la nuance chocolat est appréciée. Il possède une bande cruciale dite Croix de Saint-André.

Utilisation:

L'âne bourbonnais est aujourd'hui un animal de compagnie ainsi que de loisir. Il est utilisé attelé ou bâté pour des promenades en carriole ou pour des randonnées

Une foire aux ânes a lieu chaque année, le dernier dimanche d'août, en Bourbonnais, à Braize, près de la forêt de Tronçais.

origine du texte : Wikipédia

Video de : Midi en France

images-ju.jpgimages-dr.jpgimages-fr.jpgDSCN0023.jpg

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site