LE CHIEN BOURBONNAIS

Comme tous les braques de France, le Bourbonnais trouve son origine dans le vieux braque continental, même si, par ses caractéristiques, il en est le plus éloigné. La souche est très ancienne puisque déjà signalée en 1580 en Bourbonnais (actuel département de l'Allier) sur un fac-similé d'un bois d'Aldrovandi (médecin et naturaliste Bolonais 1522/1605, auteur d'une véritable encyclopédie sur l'histoire naturelle), comme chien du Bourbonnais moucheté, à queue courte, habile à chasser les cailles.

C'est dans ce département de l'Allier (ex- province du Bourbonnais) que le climat, le terrain, le gibier et les chasseurs façonnèrent un « petit » braque rustique, solide, donnant une impression de robustesse et de force, avec une tête piriforme et une robe très particulière. Particulière, elle l'est par la topographie des taches et par le mélange intime des poils blancs et des poils de couleur. Pas de grandes taches mais des petites mouchetures marron ou truité fauve donnant un aspect un peu farineux dit « de moyenne couleur » dans les nuances fauve à marron clair. Cette teinte, car il s'agit plus d'une teinte que d'une couleur, on l'a dans l'oeil mais il est bien difficile de la décrire au point que les divers auteurs la décrivant ont parlé de Lilas passé, Lie de vin, Fleur de pêcher... et même « cuisse de nymphe », il semble qu'il s'agit là du nom d'une ancienne rose, blanche délicatement teintée de rose.

Le Braque du Bourbonnais était appelé braque courte queue car il naît parfois sans queue (anoure) ou plus souvent avec un moignon ne dépassant pas 15 cm (brachyoure). Cette particularité qui servit longtemps de critère de race, prouve aujourd'hui le retour à la souche originelle.
Notre chien est aussi agréable et malléable à la maison que sur le terrain; très attentif aux ordres, il montre beaucoup d'allant à leur exécution.
D'un tempérament actif, il est attaché à son maître et fait totalement équipe avec lui. Doué d'un excellent nez, d'un arrêt ferme, il rapporte parfaitement le gibier et très souvent de façon naturelle; son galop est puissant, soutenu sans faiblesse, des passages au trot permettent quelquefois une adaptation au terrain. Il explore ce terrain avec méthode sans nervosité excessive mais avec beaucoup de conscience. C'est un auxiliaire sérieux qui, à l'image de ses moyens, obtient des classements plus qu'honorables en concours ouverts à tous les chiens d'arrêt 

Video de : J-Louis VIAUD

200px-pink1durocherdesjastres.jpg

                                                               Mâle lilas passé

200px-themisdoucoudounie.jpg

                                                                Femelle lilas passé

200px-poukydupechdecayrol.jpg

                                                                Femelle fleur de pêcher

200px-unodurocherdesjastres.jpg

                                                                 Mâle fleur de pêcher

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site