UN PEU D'HISTOIRE

                                                                                    

                                                              cliquez ici pour la musique (2)               

        Période Gallo-Romaine

 

L'actuel territoire du Bourbonnais était occupé dans l'Antiquité, par trois puissants peuples Gaulois rivaux : les Bituriges Cubi, les Arvernes et les Eduens.

                                                                           

D'autres peuples étaient soumis aux précédents, notamment les Boïens. Les Boïens sont arrivés tardivement dans la région, après avoir accompagné les Helvètes qui déferlaient sur la Gaule. Ils furent battus par Jules César en 58 avant J-C, mais si les Helvètes repartirent chez eux, les Boïens restèrent, sous la tutelle des Eduens (rappelons que ce sont les Eduens qui avaient appelé les Romains à l'aide). En effet Jules César avait admiré l'esprit combatif des Boïens et leur permis de rester. Il les installa entre les cours de la Loire et de l'Allier, afin de surveiller les Bituriges et les Arvernes. La capitale des Boïens, Gorgobina, fut détruite par la suite et son emplacement n'a pas pu être déterminé avec précision. L'hypothèse la plus répandue la place aux environs de St Pierre le Moûtier, au sud de la Nièvre, entre Moulins et Nevers. Selon la tradition populaire, les Boïens passent pour être les ancêtres des Bourbonnais.

Quelques années plus tard, la région fut le théâtre de nombreuses batailles entre les Romains et les troupes coalisées de Vercingétorix. Les Romains purent s'appuyer sur leurs alliés Eduens et maintenant Boïens, et compter sur le soutien tacite des Bituriges qui redoutaient la puissance arverne. Après la défaite de Vercingétorix à Alésia, la Gaule fut pacifiée et l'organisation romaine put vraiment commencer.

Le Bourbonnais, de part sa position centrale, fut traversé par d'importantes voies romaines, et le transport fluvial se développa également. Le territoire fut divisé en trois "civitates" (cités) qui recoupaient à peu près les limites des peuplades gauloises. La cité des Eduens fut rattachée à la Gaule Lyonnaise, alors que les cités Biturige et Arverne dépendaient de l'Aquitaine. L'artisanat se développa, notamment la poterie, et trois principaux centres urbains s'affirmèrent : il s'agissait de Néris-les-Bains (Neria), Bourbon-l'Archambault (Borvo) et Vichy (Aquae Calidae). On peut remarquer qu'il s'agit de trois stations thermales, très prisées des Romains. Les trois villes furent dotées de thermes luxueux, mais seule Néris peut s'enorgueillir d'avoir été une véritable cité romaine, avec ses établissements de loisir, ses nombreux temples et son architecture "moderne".

Avec l'empereur Constantin, le christianisme se répandit rapidement dans tout l'empire romain à partir du IVème siècle. Quelques saints ont plus particulièrement marqué l'histoire du Bourbonnais : St Pourçain, St Patrocle, St Gilbert (le saint patron du Bourbonnais), St Menoux, St Martin bien sûr et aussi St Mayeul et St Odilon qui vinrent plus tard...

La décadence de l'empire romain permit l'invasion de tribus germaniques, et la région fut occupée par les Wisigoths (zones biturige et arverne) et les Burgondes (zone éduenne). Les troubles ne cessèrent qu'avec l'unification de la Gaule, devenue la France, par Clovis et ses successeurs.

__________________________________________________________________________________________________________________________

Située en plein centre de la France, l'ancienne province du Bourbonnais s'est constituée à partir d'un minuscule domaine, du Xème au XVème siecles, aux dépends des provinces voisines, notamment le Berry et l'Auvergne.                                                                                                                                  

            Les Sires puis Ducs de Bourbon ont réussi à donner une identité forte à cette province hétéroclite, à tel point qu'aujourd'hui encore ses habitants se sentent toujours Bourbonnais.

            Correspondant actuellement à peu près au département de l'Allier et à l'arrondissement de St Amand-Montrond dans le Cher, le Bourbonnais est une province discrète et souvent méconnue.

            Elle fut pourtant au début du XVIème siècle le plus puissant état féodal de France, et les Ducs de Bourbon bien des années après le rattachement de cette province au royaume, montèrent sur le trône et donnèrent huit rois à la France.

            Aujourd'hui le département de l'Allier connaît des difficultés liées à son isolement loin des grands axes de communication ( mais la situation s'améliore ).

            Son identité est de plus en plus menacée par la région Auvergne à laquelle il a été incorporé malgré lui dans les année 1970 ( le territoire du nord-ouest, quant à lui, est noyé dans la région Centre et soumis à l'influence du Berry ).

            L'Allier doit trouver les moyens de s'affirmer, mais il lui manque une métropole de taille suffisante, et sa population diminue , la rivalité ancestrale entre les trois agglomérations ( Moulin capitale administrative, Montluçon capitale industrielle et Vichy capitale touristique ) n'arrangeant rien.

            En revanche il peut compter sur un environnement préservé et un rythme de vie un peu nonchalant .

            Alors si vous voulez fuir le stress des grandes villes ou les plages surpeuplées, et vous refaire une santé      venez !!!!!

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site